7 décembre 2022
Accueil » Vraisemblablement, l’Afrique ne pourra jamais se développer tant qu’elle n’adoptera pas une culture en adéquation avec le développement.

Vraisemblablement, l’Afrique ne pourra jamais se développer tant qu’elle n’adoptera pas une culture en adéquation avec le développement.



Sur ce continent, la vision du monde n’a apparemment pas encore suscité la bonne posture sociétale, promotrice des transformations positives tendant à améliorer constamment la qualité d’existence. Le mode de vie à l’africaine ne favorise visiblement pas l’évolution de la science ni la maîtrise de la technologie qui sont à la base de l’industrialisation nécessaire au développement. Par ailleurs, le constat est que la culture actuelle des africains s’est mal accommodée aux valeurs universelles telles que le culte du travail, l’équité, la Justice, la transparence, l’éducation et la formation de haut niveau.

Les africains devraient alors adopter une culture porteuse de développement si tant est qu’ils veulent améliorer positivement la qualité de vie sur leur continent. Cela devrait commencer, en principe, par ne plus confondre la culture et l’expression artistique de la culture. Les ministères de la culture en Afrique ne doivent plus être uniquement dédiés à la promotion des activités artistiques. Ces départements gouvernementaux doivent être plutôt érigés en de véritables laboratoires de politiques créatrices de conscience, d’attitude et de mentalité collectives nécessaires à l’adoption d’une culture du développement. Le retard de l’Afrique n’est pas, à mon humble avis, une fatalité: il est la résultante d’inopportunes façons d’exister que l’élite politique et intellectuelle africaine n’a pas encore su corriger depuis l’accession à l’indépendance des pays africains.