29 novembre 2022
Accueil » Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki:Après le gaz, l’accaparement du foncier, nouvel agenda de Macky Sall

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki:Après le gaz, l’accaparement du foncier, nouvel agenda de Macky Sall

J’avais interrogé le ministre Seck de l’agriculture sur les 10 000 ha de terres octroyées à une société marocaine dans des communes du Fouta,  Il m’avait répondu qu’il n’y pouvait rien, car c’était la décision du Maire et du Conseil Municipal. Le lamtoro Macky Sall serait intervenu dans ce dossier pour tempérer le conseil municipal. A suivre.

En vérité, on le sait,  les grandes firmes des pays industrialisés et émergents  s’intéressent aux terres sénégalaises et,  sous prétexte de faire de la place à l’agrobusiness, BBY est prêt à donner nos terres à ces entreprises étrangères.

La réponse du ministre Seck indique la stratégie adoptée. Grâce à l’acte III de la décentralisation, les communautés rurales sont devenues des communes de plein exercice. Sans doute,  les maires pourront bientôt délivrer des titres, sans doute des baux de 99 ans ou autres titres acceptés par la finance à ces firmes étrangères et le tour est joué ; les grands responsables de BBY n’y seront pour rien. Ce qui constitue l’enjeu des élections locales.

Pour Macky Sall, il faudra s’assurer dans les communes à fort potentiel foncier, la désignation de maires totalement affiliés à la dynastie FayeSall qui pourront exécuter sans hésitation ni murmure les ordres du Lamtoro.

Dossier nouveau : A quand le démarrage de l’université  Amadou Makhtar Mbow à Diamniadio ?
Perdus dans des offres spontanées ridicules dans lesquelles on peut croiser Bictogo et autres prédateurs, les travaux peinent  à progresser. Quand on sait que la société Ecotra, créée en novembre 2016,  toute puissante depuis l’ère Macky Sall, doit s’occuper des VRD à Diamnadio, on ne voit pas le bout du tunnel. Qui se cache derrière Ecotra bien présente dans le TER ?

En tout cas,  le peuple des Assises Nationales ne devrait pas accepter une telle humiliation. Notre projet de gouvernance démocratique du Sénégal est à l’ordre du jour face à la dictature FayeSall. Je vous demande de resserrer les rangs. Il fera bientôt jour car BBY partira en vrille bientôt.

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.