9 décembre 2022
Accueil » Le train de vie de l’Etat : Les salaires de nos ministres…

Le train de vie de l’Etat : Les salaires de nos ministres…

Combien touchent les ministres par mois et comment ? Et les Secrétaires généraux de ministères ? Le train de vie de notre gouvernement actuel rime-t-il avec gabegie ou rationalisation des dépenses d’un pays comme le Sénégal ? Les fonds spéciaux ou les salaires des responsables du sommet de l’Etat, le gouvernement du Président Macky Sall, expriment-t-il en réalité le slogan d’hier de ce candidat devenu aujourd’hui Président de tous les sénégalais ? Un Président qui avait juré de mettre fin à la gabegie, au détournement et au gaspillage qui affectent dangereusement la gestion des biens publics.

Qu’en est-il réellement de ce combat ? La lutte contre les prévaricateurs, les gaspilleurs, les détourneurs avec comme principal objectif rationaliser les dépenses de l’Etat bute sur un paradoxe intolérable : l’exorbitant train de vie de l’Etat. Combien oscillent le traitement exceptionnel d’un ministre, appelé fonds spéciaux, les salaires mensuels, la dotation en carburant par ministre et le logement.

Cette partie visible de l’iceberg témoigne du mépris des pouvoirs publics par rapport à la rationalisation des dépenses de l’Etat et à l’encontre du peuple, pour ne pas dire le développement de ce pays. Les ministres, les secrétaires généraux ou les députés se sucrent au moment où le pays et la quasi-totalité de son peuple s’écroulent sous le poids de la misère. Ces données non exhaustives du train de vie de nos ministres et autres secrétaires généraux constituent un poids non négligeable sur le budget de l’Etat dont plusieurs ministres prennent leurs salaires à l’avance.

L’époque du Président Abdoulaye Wade a connu des nouveaux riches qui ne sont ni hommes d’affaires ni héritiers d’une fortune familiale. Ils sont tous des fonctionnaires de l’Etat. Actuellement, le taux de ce club des nouveaux riches continue à grimper d’une manière exponentielle et cela pendant la période de celui qui se considère comme le Président à gouvernance sobre et vertueuse..

La population qui a élu Macky Sall se confond de jour en jour avec l’incertitude du pain du lendemain. Au moment où chez les responsables de l’Etat les restes des repas font grossir les chats et autres chiens errants, dans les banlieues un repas normal consistant relève du luxe. Certains pères de famille de ces quartiers, de peur d’affronter la faim de leur progéniture, ne peuvent rentrer chez eux avant que le sommeil ne gagne la demeure.
ALY GUEYE Bruxelles