« C’EST UN PETARD MOUILLE »