Vie chère et souffrance des ménages



Vie chère et souffrance des ménages : seule une forte volonté politique orientée vers des investissements publics massifs dans le secteur primaire : agriculture, élevage, pêche etc.
Une révolution agricole s’impose au Sénégal et cela passera par un accès démocratique et transparent aux intrants et outils agricoles.
La mise en place de chaînes de valeurs allant de la collecte la transformation et l’exportation permettant ainsi de dynamiser davantage le secteurs secondaire et tertiaire porté par le TIC.
Une révolution agricole est une urgence et l’école, les lieux d’apprentissage en général devraient en être les porteurs.
Ce pays doit changer de paradigme agricole.
Il est temps.