Vol de câbles de signalisation sur la plateforme du Ter à Mbao: UNE PLAINTE DEPOSEE CONTRE X



Le DG de l’APIX, dans tous ses états, annonce une plainte contre X. Non sans dénoncer cet acte qu’il qualifie de criminel, puisqu’une catastrophe ferroviaire a été évité de justesse ; il est d’avis que ceux qui l’ont commis sont conscients de leurs forfaits parce qu’ils n’ont pas touché aux câbles haute tension. «C’est un acte de vandalisme, c’est un acte d’incivisme. C’est des actes extrêmement dangereux qu’on peut qualifier d’actes criminels. Nous avons porté plainte contre X pour mettre aux arrêts les acteurs de ce forfait. L’Etat ne sera pas faible, c’est un acte de danger. Cela pourrait causer un accident ferroviaire pour un train très prisé par des Sénégalais. Une catastrophe ferroviaire pouvait se produire, les auteurs sont conscients de leur acte. C’est l’incident majeure de risque de catastrophe ferroviaire qui a été évité de justesse parce qu’on a un dispositif de surveillance performant», déclare-t-il, revenant sur le film du vol.

Et le Dg de l’APIX de poursuivre que, pour ne pas trop subir les impairs de cette situation ils ont trouvé une alternative pour ne pas arrêter le service. Ainsi, sur la voie endommagée, il y a eu un fonctionnement au ralenti sur cette zone ; sur un linéaire de 1 km, le train roule à une vitesse de 30 km à l’heure. Donc le service continue, avec un retard de 30 minutes, même si la circulation est normale en dehors de la zone impactée. «Sur 1 km dans cette zone, le train roule à 30 km/h, pour continuer le service le temps que nous puissions réparer. Nous allons réparer cette nuit et reprendre le service demain (ce mardi, ndlr).»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.