Procès Imam Ndao: un acharnement judiciaire, selon des disciples



Le procès en appel d’Imam Alioune Ndao, Mockhtar Diokhané et autres qui devait s’ouvre ce lundi devant la chambre criminelle spéciale de Dakar a été finalement reporté au 30 mars. Poursuivis pour «actes de terrorisme par menaces d’attentats», «association de malfaiteurs, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux», «apologie du terrorisme», entre autres. Selon des proches et disciples c’est un coup monté.