Achat d’un nouvel avion présidentiel: une dépense qui ne fait pas l’unanimité.



Ça grince les dents depuis l’annonce, par le porte-parole du gouvernement, de l’achat d’un nouvel avion de commandement présidentiel.

Une option très critiquée du fait du contexte de crise économique. Selon certains de nos interlocuteurs les priorités seraient ailleurs.