Colère des jeunes du Fouta, leur marche interdite et des arrestations




A la suite de leur marche autorisée puis interdite, des jeunes du Fouta indexent certains responsables politiques de la région de Podor et de Matam d’être derrière la décision préfectorale.

Une attitude qu’ils ont dénoncée tout en mettant en garde ces derniers qui, selon eux , au lieu d’aider leur terroir qui manque de tout, mais préfèrent lui tourner le dos.

3 thoughts on “Colère des jeunes du Fouta, leur marche interdite et des arrestations

Répondre à Javierbaw Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *