Le ngalakh un repas qui raffermit les liens



Comme pour toutes les religions, le partage est un principe cher au christianisme.

Il se matérialise à travers l’aumône et l’entraide, surtout durant les célébrations cultuelles.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre le repas notamment le ngalakh distribué aux non-chrétiens à l’occasion des fêtes de Pâques .