Plaidoyer pour un retour à la normale au Sénégal-les enjeux: Par Alpha Waly Diallo

 

Depuis Février 2020, le Sénégal est confronté comme la plupart des États du monde á la pandémie du SARS-COVID2. Les efforts, entrepris, ont permis de juguler la pandémie et le retour á la ‘’ normale’’ devrait s’accélérer avec les campagnes de vaccination de masse initiée dans la plupart des pays, avec des arguments, des protocoles et des ‘’ histoires ‘’ spécifiques.

Á l’orée du début de la campagne de vaccination ici au Sénégal, le Landerneau politique est secoué par une pseudo-histoire de mœurs impliquant une figure de proue de l’opposition sénégalaise et, non moins principal leader de l’opposition. Ce méli-mélo politique intervient dans un contexte crucial pour le Sénégal et son Président.

Pour le Sénégal, malgré une gestion acceptable de la pandémie (compte tenu de nos ressources limitées), elle a été marquée par des pratiques managériales aux antipodes des orthodoxies en la matière. Néanmoins á l’orée du début de la vaste campagne de vaccination (Chapeau), les soubresauts politiques observés ces derniers jours nous interpellent tous.

Dans un an, InshAllah, le Sénégal présidera l’Union Africaine avec surtout en ligne de mire le sommet Chine -Afrique (FOCAC2022) en partenariat avec l’Afrique du Sud, le sommet international sur l’Eau et les jeux olympiques de la jeunesse : autant d’évènements qui crédibilisent le pays et renvoient á l’international une image positive du pays. Mais pourquoi fragilisé tout ça ?

Depuis son élection en Mars 2012, le Pr Macy Sall a surfé sur une perception positive á l’international et a su bénéficier de la maturité politique que les sénégalais ont démontré contre ceux qui autour de l’ex Pr Abdoulaye Wade jouaient aux pyromanes de la République ; l’on se rappelle le pseudo coup d’Etat organisé par des enfants du pays qui disaient juste non á la forfaiture.

Aujourd’hui, rebelote il me semble !!

Je demeure convaincu que vous saurez cette fois-ci faire preuve de grandeur en sifflant la fin de la récréation et, que ces entorses á la démocratie, qui est l’œuvre de certains écervelés dans les plus hautes sphères de l’Etat, soient bannies de ce cher havre de paix qu’est notre SENEGAL.

Vous seul, l’élu des sénégalais, a le devoir et la responsabilité de favoriser l’expression de notre maturité politique.   SI ON EST VRAIMENT DIFFERENTS DES AUTRES, C’EST LE MOMENT DE LE PROUVER, SINON NOUS ALLONS DROIT AU MUR.

Alpha Waly Diallo

Consultant/Chercheur en Relations Internationales

Membre de la Société civile