Le principal opposant malien Soumaïla Cissé est mort

l’opposant malien Soumaïla Cissé s’est éteint en France où il avait été transféré pour des soins du Covid-19. L’annonce a été faite par un membre de sa famille et confirmé
un responsable de son parti, l’Union pour la République et la démocratie (URD).

Soumaïla Cissé était retenu en otage pendant six mois par al-Qaïda au Maghreb islamique. Soumaïla Cissé était déjà donné grand favori de la future présidentielle malienne qui devra sceller la fin de la période de transition.

Il avait été enlevé le 25 mars alors qu’il faisait campagne pour les élections législatives dans la région de Tombouctou avant d’être libéré en octobre, soit après six mois de captivité aux mains de jihadistes.

Il avait retrouvé la liberté en même temps que la Française Sophie Pétronin et deux Italiens, en échange de 200 détenus relâchés à la demande des groupes jihadistes.

Soumaïla Cissé avait, ces dernières semaines, effectué plusieurs déplacements pour remercier les chefs d’États de la région qui se sont impliqués pour sa libération. Il était notamment au Sénégal, au Ghana, au Togo et au Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *