Formation du nouveau gouvernement : Le président Macky Sall chasse ses alliés de la gauche au profit de la retrouvaille avec sa famille libérale. Par Mandiaye Gaye

j’ai publié en 2016 un article sous le titre « Les préoccupations des Sénégalais se trouvent bien ailleurs, que dans les retrouvailles de la famille libérale. » et en octobre 2019, je publiais aussi, un article intitulé : « Un deal en tractation depuis 2012 qui se traduit par une réconciliation Macky/Wade, sur le dos des Sénégalais surpris. »

Aujourd’hui, la formation de ce gouvernement confirme toutes nos appréhensions d’hier et nous montre Le président Macky Sall mène les Sénégalais en bateau et vogue vers sa famille libérale sans le proclamer.

Voilà pourquoi toutes les familles politiques, non libérales, doivent bien comprendre qu’il y a effectivement un deal libéral qui les exclut toutes pour diriger le Sénégal pendant 50 ans comme l’avait annoncé Me Wade au début de son magistère.

Mais, le plus navrant et regrettable, c’est le cas de cette gauche naïve qui devient un jouet entre les mains des libéraux qui se jouent d’elle à chaque échéance décisive pour leur servir d’escalier et monter au pouvoir. Et, personne ne me démentira, puisque depuis l’alternance 2000, il en été ainsi.

La Gauche sénégalaise ou du moins ce qui en reste est incapable de s’entendre en son sein, faire bloc et son unité pour le triomphe de ses idées, mais accepte d’être le cheval de Troie pour les libéraux.

L’acte, pris par le président de Macky Sall, est une défaite de cette gauche et montre combien elle est naïve et manque de fidélité à leurs idées et par de là, leurs convictions qui semblent chancelantes. Mais quand est ce que ces partis de Gauche, au-delà de leur théorie bien élaborée vont enfin prendre conscience de leur état d’extrême faiblesse en pratique, afin de pouvoir se ressaisir pour repartir du bon pied.

Le bilan de ces 20 dernières années a été un échec lamentable avec Me Wade qui les a utilisés pendant 12 ans et humiliés avant de les renvoyer comme des malpropres.

Depuis 2012, c’est le tour de Macky qui répète quasiment le même scénario que Me Wade. Malgré tout cela, ces derniers ne réagissent pas positivement, au contraire, les dirigeant eux participent inconsciemment à la dislocation de leurs formations, au moment où eux cherchent à se retrouver en tant que famille libérale.

Il est temps d’arrêter cet infantilisme qui n’a que trop duré. Retrouvez-vous aussi en tant que famille de la gauche sincère et déterminée.