Battre régulièrement les grandes nations de football.

Developper un fond de jeu.
Le plafond de verre que n’arrive toujours pas à briser les lions du Senegal sous le magistère ďAliou Cissé.
Le revers subi face au Maroc sur le score de 3buts à 1 est encore une parfaite illustration de ces carences.
Privilégiant comme ďhabitude la puissance physique dans le choix des hommes.
Cissé opte chaque fois pour un onze dans un système 4-3-3 immuable incapable de faire le jeu.
Bien défendre, Imposer le défi physique et miser sur des exploits individuels.
C’est en résumé la tactique ďAliou Cissé durant ses 5 années sur le banc de ľéquipe nationale du Senegal.
Une formule qui gagne surtout devant les petites nations.
Ayant la chance de tomber sur des poules loin ďetre difficiles lors des qualifications des grandes compétitions,le technicien à la crinière rasta détient ľun des meilleurs bilans comme sélectionneur des lions.
Une participation à la coupe du monde 2018 et une place de finaliste à la Can 2019 avait fini ďasseoir sa réputation.
Toutefois,Cissé peine face aux grosses sélections. Seuls le Ghana et la Tunisie sont accrochés à son tableau de Chasse. Si face au Maroc,c’est le manque ďagressivité malgré des joueurs athletiques. La plus part du temps c’est cette incapacité à renverser le cours ďun match comme lors de la finale perdue face à ľAlgérie.
Ľabsence ďun plan de jeu est à ľorigine de ces difficultés.
Pour y remédier,il faudra appeler des joueurs capables de mettre le pied sur le ballon et construire du jeu.
Il passe par un rajeunissement de ľeffectif.
Aliou Cissé doit également miser plus sur le talent que sur ľexpérience.
Le Senegal a un grand réservoir de jeunes joueurs qui peuvent réaliser de grandes choses dans un futur proche.
Remporter la Can 2021 entre autres.
Hadiya TALLA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*