Indépendance du Nigeria : 60 ans après, retour sur l’histoire de l’ex-colonie britannique

Le 1er octobre 1960, le Nigeria obtenait son indépendance.

Il est aujourd’hui, avec l’Afrique du Sud, le géant économique du continent africain.

À travers des images d’archives, France 24 évoque le chemin qui a mené à l’indépendance et comment quelques années plus tard, le pays a plongé dans une terrible guerre civile dans la région du Biafra. 

Le Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique, est devenu indépendant du Royaume-Uni le 1er octobre 1960.

Les colons britanniques étaient arrivés dans cette région dans les années 1850.

L’éducation occidentale enseignée par les missionnaires chrétiens rencontre alors une forte résistance, surtout de la part de dirigeants musulmans dans le nord du pays.

Pendant la colonisation, le sud se développe plus rapidement que le nord.

Cette division du pays aura des conséquences bien après l’indépendance.

 

Une sanglante guerre civile

Les premiers mouvements nationalistes apparaissent dans les années 1920.

Pendant les quatre prochaines décennies, la lutte contre la domination coloniale ne cesse de prendre de l’ampleur.

Après l’indépendance, des conflits interethniques éclatent.

Depuis des années déjà, des tensions existaient entre les Hausa dans le nord et les Ibos dans l’est.

En septembre 1966, plus d’un millier de personnes sont tuées dans le nord, surtout des Ibos. Leur chef s’appelle Emeka Ojukwu.

“Si une guerre civile éclate, et je pense qu’elle sera imminente, ce sera en effet le prix à payer pour notre liberté”, avait-il alors affirmé.

En mai 1967, il déclare l’indépendance de la République du Biafra dans l’est. La guerre civile débute en juillet.

 

Ojukwu et ses troupes font face a l’armée et au dirigeant nigérian Yakubu Gowon.

La guerre du Biafra dure jusqu’en 1970. Près de 2 millions de personnes perdent la vie, la plupart de faim ou de maladie.

Pour la première fois en Occident, les journaux télévisés montrent des enfants africains victimes de la famine.

C’est après avoir vécu ces événements qu’un groupe d’humanitaires décide de fonder la célèbre ONG Médecins sans frontières.

Cinquante ans plus tard, la guerre du Biafra reste le conflit le plus sanglant de l’histoire récente du Nigeria.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*