PSG-OM : Di Maria suspendu quatre matches, l’épilogue Neymar attendu le 30 septembre

La commission de discipline de la Ligue (LFP) va juger le 30 septembre les accusations de racisme autour de Neymar, dossier sensible né du houleux Classico entre le PSG et l’OM qui a aussi conduit, mercredi, à la suspension de quatre matches d’Angel di Maria pour avoir craché sur un adversaire.

Plus de dix jours après son dénouement sur le terrain, le Classico PSG-OM se poursuit devant la Ligue de Football Professionnel (LFP).

La commission de discipline de la LFP a suspendu quatre matches Angel di Maria pour un crachat, mercredi 23 septembre, et a annoncé qu’elle jugera le 30 septembre les accusations de racisme autour de Neymar.

 

Non-sanctionné durant la rencontre remportée par les Phocéens le 13 septembre (1-0), Di Maria a été rattrapé par les images de télévision, qui ont convaincu la commission de discipline de le convoquer.

L’instance lui a infligé une suspension de quatre matches, alors qu’il en risquait jusqu’à six selon le barème de référence de la Fédération Française de Football (FFF). Le PSG peut faire appel de cette décision devant la FFF.

 

Sa sanction prenant effet le 29 septembre, Di Maria peut jouer dimanche à Reims en Championnat.

 

Mais il ne pourra revenir en Ligue 1 que lors du week-end du 8 novembre, pour la réception de Rennes.

Cette longue absence en L1 est un nouveau coup dur pour l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, qui doit composer avec d’autres suspendus, des blessés et des cadres qui reviennent à la compétition après avoir été testés positifs au Covid-19 début septembre.