Football: Les joueuses de l’Olympique lyonnais à l’honneur dans un documentaire

La semaine dernière, les footballeuses de l’Olympique lyonnais remportaient leur septième Ligue des champions.

Ce mercredi, elles sont à l’affiche d’un documentaire intitulé « Joueuses, #paslàpourdanser ». 

Ce film, réalisé par Stéphanie Gillard et produit par Julie Gayet, les suit pendant un an des vestiaires au terrain, de l’entraînement aux déplacements.

Quelle équipe de football, en 2018, peut s’enorgueillir d’un palmarès aussi prestigieux : cinq victoires en Ligue des champions, douze championnats de France et sept Coupes de France ?

L’Olympique lyonnais. Mais plus précisément, l’équipe féminine de l’OL.

Jean-Michel Aulas, précurseur du foot féminin en France

Le directeur du club, Jean-Michel Aulas, s’est montré précurseur, mettant les moyens pour développer et soutenir son équipe, recrutant les meilleures joueuses du monde.

À l’image de l’attaquante norvégienne Ada Hegerberg, qui décroche il y a deux ans le premier Ballon d’or fémimin.

La documentariste Stéphanie Gillard a suivi les footballeuses pendant un an, promenant sa caméra des vestiaires aux terrains, des visites dans les écoles aux matchs de championnat.

De l’Anglaise Lucy Bronze à la Japonaise Saki Kumagai, en passant par la capitaine Amandine Henry, la gardienne de but Sarah Bouhaddi ou encore la charismatique défenseuse Wendie Renard, ces joueuses font preuve d’humilité, de solidarité et d’opiniâtreté.

Elles n’exigent pas l’égalité de salaire avec leurs homologues masculins.
Mais au moins le respect, et la reconnaissance de leur professionnalisme.
Sans appuyer le propos, sans voix off, le documentaire montre que le sexisme a la vie dure, même si en dix ans l’équipe féminine a considérablement gagné en visibilité.