Liga Espagne: FC Barcelone, une histoire orange

Ronald Koeman est le cinquième entraîneur hollandais du club catalan.

Si elle s’est manifestée sous des formes différentes, cette influence venue de l’Ajax des années 1960-70 est quasi omniprésente depuis un demi-siècle.

Xavi, dix-sept saisons passées au service de Barcelone et 767 matches au compteur, ne manque jamais de le rappeler : «Johan Cruyff a changé à jamais l’histoire et la mentalité du club.»
Pep Guardiola, l’entraîneur le plus titré de la maison, quatorze trophées entre 2008 et 2012, a même des mots encore plus forts que l’ancien élève de la Masia : «Sans Cruyff, rien de tout cela n’aurait été possible. Rien ne serait jamais arrivé sans cette équipe de pionniers et cette génération d’exception.
Et sans lui, je ne serais pas devenu non plus celui que je suis aujourd’hui.»
L’entraîneur, mais, en creux, l’homme aussi et, accessoirement, le joueur, avant.
À l’aube des années 1970, c’est pourtant avec Rinus Michels que s’est nouée l’histoire d’amour du Barça avec le foot hollandais et que la révolution Ajax – on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même – s’est exportée.

L'élève Johan Cruyff écoute les consignes du maître Rinus Michels, en août 1974. (PRESSE SPORTS)

L’élève Johan Cruyff écoute les consignes du maître Rinus Michels, en août 1974. (PRESSE SPORTS)
À eux quatre, Rinus Michels, Johan Cruyff, Louis van Gaal et Frank Rijkaard totalisent 22 saisons et demie au club et 22 trophées, dont la moitié rien que pour Cruyff.
À la louche, leur part du gâteau représente ainsi un quart de ce qu’a gagné le Barça en 120 ans d’histoire.
Le poids et la trace qu’ont laissée les techniciens hollandais peuvent aussi s’étalonner au nombre de matches qu’ils cumulent, 1 167 toutes compétitions confondues, et aux places qu’ils occupent dans le Top 5 des entraîneurs blaugranas : 1. Cruyff (430 matches) ; 2. Rijkaard (273) ; 3. Michels (264) ; 5. Van Gaal (200).
Le seul à venir se glisser dans cette liste, entre Michels et Van Gaal ?

Guardiola, évidemment (247 matches), l’héritier en ligne directe de Cruyff et le recordman maison.

Ne jamais oublier non plus ceci : à quatorze ans de distance, ce sont Cruyff (1992), puis Rijkaard (2006), qui ont ramené les deux premières C1 dans la vitrine du Camp Nou.

Jorge Valdano, ancien attaquant et directeur sportif du Real, résumait un jour d’un trait la tendance : «Quand Cruyff arrive, le Barça est historiquement un club de perdants. D’un club victime, il n’est pas loin ensuite d’être devenu arrogant.»
La touche hollandaise, en somme.