DIOURBEL : Plus de 200 ménages et une vingtaine de sites envahis par les eaux

Les fortes précipitations qui se sont abattues dans la commune de Diourbel  ce week-end ont causé beaucoup de dégâts et désagréments aux populations.

Plus d’une vingtaine de sites sont sous les eaux.

‘’Samedi, nous avons eu à enregistrer de fortes précipitations dans la commune de Diourbel.
On parle même de 134, 8 mm dans la commune de Diourbel’’, a dit le préfet du département de Diourbel, Ibrahima Fall.
Il faisait face à la presse au terme d’une visite de terrain pour s’enquérir de la situation et échanger avec les populations impactées.
Il a visité, en compagnie du maire de la commune et des services techniques, les sites névralgiques de la commune à savoir Thierno Kandji, Ngolombit, Keur cheikh, HLM route de Gossas, Médinatoul, Ndar gou ndaw, Mboudaye, Cheikh Anta, marché Ndoumbé diop, grand Diourbel, la rue d’Avignon.
Certains services comme l’IEF et la gendarmerie ont aussi été envahis par les eaux.
Selon lui, ‘’l’objectif de cette mission, c’était d’abord d’apprécier la situation sur le terrain mais également identifier les mesures qu’il faudrait prendre pour faire face de manière urgente aux problèmes des inondations mais également compatir avec les populations qui sont sous les eaux’’.
Le préfet et ses services ont pu identifier une vingtaine de sites où des opérations de pompage doivent être effectuées pour évacuer les eaux pluviales.
Toutefois, il sollicite davantage de matériel pour aider les sapeurs-pompiers à bien mener les activités de pompage des eaux pluviales dans la commune.
A cela s’ajoute la mise à leur disposition d’ hydro-cureurs qui permettront d’assainir certains points qui ne sont pas raccordés au réseau d’assainissement.
Pour les sinistrés, M. Fall affirme que plus de 200 familles ont déjà été ciblées même si un recensement plus exhaustif sera fait par les délégués de quartiers et les forces de l’ordre.
Pour sa part, le maire Malick Fall a informé que la municipalité va tenir une réunion lundi pour statuer sur un problème du curage.
Il a par ailleurs salué l’élan de solidarité des populations non impactées vis-à-vis des sinistrées qui ont quasiment tout perdu dans les eaux.