Afrique du Sud: Ramaphosa lance une campagne anti-corruption au sein de l’ANC

En Afrique du Sud, le président Cyril Ramaphosa lance une campagne contre la corruption au sein de son parti l ANC, l’African National Congress.

Le gouvernement dit-il, doit prendre des actions pour lutter contre cette corruption en mettant en place un comite ad hoc qui regroupera plusieurs acteurs de la société.

Dans une lettre adressée aux membres du parti qui a porté Nelson Mandela à la tête de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa a fait remarquer que l’ANC a toujours été cité et reste impliqué dans des affaires de corruption qui ont défrayé la chronique dans le pays.

Il a évoqué les récents scandales d’attribution d’appels d’offres pour des équipements destinés à lutter contre le coronavirus, ainsi que les affaires d’attribution d’emplois comme faveurs à des proches et la corruption au plus haut sommet de l’état.

Le dirigeant sud africain a indexé des dirigeants locaux du parti au pouvoir qui ont vendus de l’aide alimentaires destinée aux populations démunies qui en sont les destinataires.

Pour rappel Cyril Ramaphona qui a remplacé Jacob Zuma à la tête du parti au pouvoir depuis décembre 2017 s’est engagé à lutter contre la corruption qui gangrène son pays.