Quatre « F » : caractérisent les sénégalais « fauchés, fatigués, fâchés et furieux »

La situation sociale est insupportable, le peuple en est meurtri. « Fauchés, Fatigués et Fâchés, les sénégalais sont en passe de devenir furieux à l’approche de la fête de Tabaski.
Des prix et des factures brûlants qui prennent l’ascenseur alors que les revenus restent bloqués au rez-de-chaussée. Les fonctionnaires de l’État, ils sont réduits à attendre stoïquement les « fins de mois ».

Parce que la solde, ils n’ont plus occasion, que de la «toucher » pour aussitôt la dépenser jusqu’au dernier franc.

Les jeunes voient leurs rêves brisés et la question de l’emploi reste jusqu’à présent une équation. La Nation étouffe parce que le Gouvernement l’étrangle.

A-t-il d’ailleurs une politique ? Où navigue-t-il au jour le jour, s’appliquant à contourner les obstacles ?

Ces Ministres et Consorts ne brillent ni sanitairement ni économiquement ni même en éthique.

On vit rarement tant d’indifférence à la qualité des hommes, tant de zèle à écarter les meilleurs et à promouvoir les moins bons. C’est devenu la maladie chronique de ce gouvernement.

Autour du président Macky Sall prospèrent les rivalités d’influence, de développement de petits groupes de pression qui poussent leurs amis, écartent leurs adversaires dans l’arbitraire et l’irresponsabilité.

Il serait temps de procéder à un choix judicieux, mûrement orchestré et assez réfléchi. Président Macky, les intérêts de certains de vos partisans ne sont pas toujours les vôtres. Quoi qu’il en soit, à chacun sa destinée. Le pouvoir ne met pas à l’abri de la mort.

Aly Gueye

Belgique