Vaincre le covid 19 par l’information et l’éducation c’est bien possible!

PARTAGE IDEES ILLUSTREES
En ces moments de semi confinement, la concentration fait défaut parfois et l’esprit peut aller dans tous les sens. Alors je note parfois, je relis souvent, je me relis rarement. Alors quand certaines idées convergent avec des éléments remémorés de la lecture ou relecture de livres, dont les miens, j’essaie de les associer. Je vais commencer à partager les associations liées à mon dernier livre publié et aux idées notées ces temps-ci pour l’après. Idée en titre, extrait du livre en texte.

1 RESILIENCE PAR CREATION, TRAVAIL COLLECTIF ET CONNAISSANCES PARTAGEES
L’on voit que la question … s’étend à l’Homme face à de nouvelles aptitudes. Homme augmenté toujours maitre de son humanité, de ses prolongements et gardien de son adaptabilité, même avec tout viaTIC (interface avec les technologies de l’information et de la communication) ou tout viaIA, de sa capacité à nuancer, à contextualiser, à sourire de tout et de rien, à changer d’avis, à vivre en société, à croire, à faire ensemble en connaissance de cause, … C’est ainsi que l’Homme devra chercher à se concentrer et à maintenir son avantage consécutif à sa capacité de création, de travail collectif, collaboratif ou en en groupe, de partage de connaissances ou de créations. Et alors, être toujours dans la quête de sens de ses actions : ‘’chercher toujours la corrélation entre ce que l’on souhaite faire, ce qui est utile à la collectivité et les ressources disponibles pour agir’’

2 ŒUVRER POUR LE SOUHAITABLE POUR LE CITOYEN DANS LES MONDES REEL ET VIRTUEL
C’est-à-dire que l’Homme puisse bénéficier des apports … pour optimiser et rendre automatique des processus pertinents pour le développement humain . Pour un progrès sociétal. … Et ceci, en toute transparence de ces outils, c’est-à-dire sans que les populations aient besoin d’apprentissage particulier pour bénéficier, en temps réel, de ces filtres d’entre l’accessoire et le fondamental. Et en toute sécurité pour leur liberté de jugement et leurs données personnelles dans l’usage de ces outils révélateurs du réel, face au virtuel et à l’artificiel. Le renforcement du rôle des professionnels des médias et des moyens de vérification de l’information participe de ce travail pour le souhaitable …

Ce qui, donc, n’est pas exclusif de continuer à armer le citoyen par l’information et l’éducation sur les impacts de toutes ces technologies pour aiguiser sa vigilance. Pour la poursuite d’un usage éclairé de toute nouvelle technologie. . (à suivre)