LUTTE CONTRE LE COVID 19 : L’UNION EUROPEENNE MOBILISE 150 MILLIONS D’EUROS DE DONS EN APPUI AUX MOYENS DEPLOYES PAR LE SENEGAL 

L’Union européenne (UE) a décliné, le 8 avril, les axes de son plan d’action visant à soutenir les dispositifs mis en place par ses pays partenaires, dont le Sénégal, pour faire face à la pandémie de COVID-19. L’action de l’UE a pour objectif de contribuer aux réponse apportées à la crise sanitaire actuelle, aux besoins humanitaires qui en découlent, ainsi qu’à son impact socio-économique. Son appui financier global s’élève à plus de 15,6 milliards d’euros.

Sur cette enveloppe, 3,25 milliards d’euros sont destinés à l’Afrique, pour appuyer les Etats du continent à faire face, non seulement aux besoins immédiats en matière de soins de santé, mais également aux conséquences économiques et sociales de la pandémie.

Au Sénégal, le Président Macky Sall a créé le fonds de riposte Force Covid-19, doté de 1000 milliards de FCFA. L’Ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Mme Irène Mingasson, a annoncé aujourd’hui la mise à disposition d’une contribution totale de 150 millions d’euros, soit presque 100 milliards FCFA de dons de l’UE pour le Sénégal. Cette enveloppe sera complétée par celles de ses Etats membres et de la Banque européenne d’Investissement.

130 millions d’euros (environ 86 milliards FCFA) seront mis à disposition sous la forme d’un appui budgétaire, qui correspond à un don, avec un premier décaissement immédiat de 12,3 million d’euros (plus de 10 milliards FCFA). Cet instrument octroiera au gouvernement du Sénégal une plus grande flexibilité et rapidité d’action. Près de 20 millions d’euros additionnels seront mobilisé, grâce aux projets financés par l’UE au Sénégal, en partenariat avec le Gouvernement, la société civile et le secteur privé.

Mme Irène Mingasson, Ambassadrice de l’UE au Sénégal a déclaré : « Cette pandémie nous touche toutes et tous partout. Nous ne pouvons protéger la santé des uns sans protéger celle des autres et ne vaincrons ce virus que si nous menons la bataille ensemble, et si nous la gagnons à l’échelle mondiale. La solidarité est donc au cœur de notre combat. Pour surmonter l’urgence sanitaire et ses conséquences tant au niveau économique que social, notre soutien doit être rapide, flexible et nous devons être à l’écoute des besoins et des attentes. L’UE est prête à appuyer le gouvernement dans l’exécution de son programme de réponse, dans la droite ligne de ses priorités les plus urgentes et selon les principes de bonne gouvernance et de transparence. »

L’UE souhaite soutenir l’Etat du Sénégal pour faire face aux conséquences économiques et sociales de cette crise afin de préserver les emplois et les entreprises en aidant par exemple l’Etat à payer ses dettes au secteur privé, et de protéger les personnes les plus vulnérables à travers des transferts sociaux.

 La crise actuelle crée des besoins qui se superposent à ceux qui avaient déjà été identifiés. L’UE reste donc mobilisée pour accélérer ses actions dans tous les domaines du développement: de la sécurité alimentaire et de la nutrition ; de l’entreprenariat ; de la défense des migrants ; de notre appui aux forces de sécurité de

l’Etat ; de l’eau et assainissement ; de notre partenariat avec la société civile et les organisations de la jeunesse. Tous nos partenariats sont dédiés aujourd’hui à cette lutte commune contre le COVID 19 et ses conséquences.

Mme Irène Mingasson poursuit : « l’UE demeure le partenaire du Sénégal dans l’urgence et sur le long terme. Ensemble, nous traverserons cette épreuve et regarderons vers l’avenir : les destins de nos continents si proches sont intimement liés et les leçons d’aujourd’hui inspireront notre partenariat futur. La famille européenne, l’UE, ses Etats membres, ses institutions financières, répond ‘présente’. Ensemble nous sommes plus forts.»