Infos coronavirus: les masques, leur utilité et leur mode d’emploi

Qui doit porter un masque ?

La direction générale de la santé de la France est formelle à ce sujet : seuls les malades et le personnel médical doivent porter un masque !

Les malades protègeront ainsi leur entourage d’éventuelles projections de salive, par exemple. À ce moment-là, un masque chirurgical suffit à retenir les postillons et les autres sécrétions contaminées par le virus.

Pour les soignants, il s’agit bien sûr de se protéger eux-mêmes contre l’infection. Et dans ce cas, ce sont les masques FFP2 qui sont nécessaires puisqu’ils sont munis d’une valve qui filtre les micro-organismes. Mais attention, il faut changer ces masques toutes les 3 heures environ, car lorsqu’ils deviennent humides avec la salive, ils ne sont plus efficaces.

En tout cas, à aucun moment les professeurs de médécine ne recommandent à l’ensemble de la population de porter l’un de ces masques. Surtout pas les FFP2 !

Et pourtant, lorsque l’on sort faire ses courses par exemple, on est frappé par le nombre de personnes dans la rue et les magasins qui portent un masque.

Nous avons posé la question à Jérôme Salomon, le directeur général de la santé : est-il utile de porter un masque pour les personnes qui vont faire leurs courses, mais aussi pour celles qui sont derrière les caisses ?

 Jérôme Salomon, le directeur général de la santé qui « recommande de ne pas porter de masque si l’on n’est ni malade ni personnel médical ! ».

Si l’on ne présente aucun symptôme et que l’on sort faire des courses sans masque. Peut-on contaminer d’autres personnes ? 

Pas si on applique strictement les gestes barrières comme vient de l’évoquer le professeur Salomon. Par exemple, ne pas s’approcher à moins d’un mètre d’une personne : respecter la distanciation sociale, réduire ses déplacements au maximum et bien sûr, se laver régulièrement les mains au savon !

Si l’on fait tout cela, nul besoin de porter un masque ! Au contraire, il faut les laisser disponibles pour les malades et le personnel médical !

Les gestes barrières, les experts en médecine l’assurent, suffisent amplement à réduire drastiquement le taux de contamination d’un virus. Mais encore faut-il qu’une grande majorité de la population applique scrupuleusement ces mesures pour qu’elles fonctionnent !

Pour ne pas aggraver la pénurie, certains ont aussi décidé de fabriquer leur propre masque en tissu chez eux. Bonne idée ?

Fausse bonne idée ! alertent plusieurs infectiologues sur Internet. Le tissu n’est pas une matière suffisamment filtrante et laisse passer le virus.

En plus, ces masques « fait maison » peuvent donner le sentiment à ceux qui les portent d’être protégé – à tort – et les conduire à négliger les gestes barrières, pourtant essentiels !