Lancement Projet Ecole-Entreprise à Tambacounda: Le Ministre Dame Diop annonce la construction de centres de formation de dernières générations 

 « Je ne suis pas venu lancer les travaux mais constater l’effectivité du démarrage des travaux du lycée Technique de Tambacounda», a d’emblée déclaré le Ministre de la Formation professionnelle et de l’artisanat en marge du lancement du Programme école-entreprise qui a vu la participation de tous les élus, autorités administratives et de l’ensemble des jeunes (étudiants, éléves, maçons, mécaniciens, menuisiers entre autres) de la région de Tambacounda.
Selon Dame Diop, le Président de la République Macky Sall s’est engagé à finir pour de bon les travaux de construction du lycée Technique de Tambacounda, une doléance des populations de la région de Tambacounda vieille de 10 ans. « Le Président Macky Sall nous a instruit de reprendre les travaux et de les finir. Le Président nous a permis d’avoir les moyens de reprendre les travaux.
Après cette cérémonie, je vais visiter le chantier pour voir l’effectivité des travaux. Donc, je suis venu à Tambacounda pour voir si les travaux ont démarré. Nous reviendrons très incessamment, pour procéder à son inauguration », promet Dame Diop flanqué du secrétaire exécutif régional Oumar Mamadou Baldé et du député maire Mame Balla Lô.
Le Ministre de la Formation Professionnelle et de l’Artisanat a saisi l’occasion pour annoncer la construction de plusieurs centres de Formation professionnelle dont celui du département de Goudiry longtemps oublié dans les différentes politiques de développement de l’Etat du Sénégal. « Aujourd’hui à Tambacounda, nous construisons un centre de dernière génération sur les métiers de l’horticulture à Néttéboulou. Aujourd’hui, Goudiry qui fait partie des plus grands départements n’avait pas de centre de formation, on y érige un centre de formation.
Nous allons érigés à Bakel et Koumpentoum des centres de formation dernières générations ». Dans ses priorités, le Ministre évoque l’enrôlement prochain de jeunes de Tambacounda, Goudiry, Bakel et Koumpentoum. « 323 jeunes ont été déjà enrôlés pour 1 264 places qui ont été prospectées par l’étude du projet. Sur ce, 323 projets contrats d’apprentissage sont signés entre les entreprises de Tambacounda et les jeunes de Tambacounda.
Un signal très fort qui montre que les jeunes sont intéressés et qui les permettent d’avoir un métier mais aussi l’accompagnement de l’Etat qui les paie 40 000 FCFA par mois pendant leur formation sans compter leur formation complémentaire que l’Etat paie dans leurs différents centres. D’autres jeunes seront enrôlés à Tamba, Goudiry, Bakel et Koumpentoum », assure-t-il

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*