Discours à la nation: Le président Macky Sall Parle  enfin de l’Eco…..

Tant  que  l’entrée en vigueur de l’Eco n’est pas effective, rien ne changera. En  tout  cas  pour  ce qui  concerne la parité fixe de notre monnaie. La  déclaration  ressort  du  discours  du  Chef  de  l’Etat.  En effet  dans  son  adresse  à  la  nation pour  cette fin  d’année,  le  Président  Sall  s’est  prononcé  sur la nouvelle  monnaie Eco.

A l’en  croire, le processus de création d’une monnaie unique ouest-africaine, l’Eco, à partir de 2020 est à  saluer. « C’est une heureuse perspective » dit-il.

Pour  le  Président  Sall, préparer l’avenir, « c’est également assumer nos responsabilités en tant qu’africains, soixante ans après les indépendances, à travers une intégration économique régionale plus forte et plus solidaire ».

PARC AUTOMOBILE, ELECTRICITE, LOGEMENTS : Macky Va mettre fin  à la bamboula de l’administration

Dépenses en électricité, parc automobile et logements administratifs la bamboula va  connaitre  une  fin  dans  l’administration  dans  un court  délai.  Le  Chef  de  l’Etat  en  a donné  l’information  dans  son  discours  de  fin  d’année.  Cela  va  dans  le  sens  de renforcer le financement des programmes sociaux à partir  des économies réalisées  via  cette mesure.
De même, la rationalisation des dépenses de fonctionnement de l’Etat se poursuit. Cette décision  mentionne le  Président  Macky  Sall  fait suite à la  réduction  de la facture téléphonique de l’administration.
« Préparer l’avenir, c’est cultiver l’esprit de diligence dans l’administration et consolider la gouvernance sobre et vertueuse que nous avons érigée en principe de gestion des affaires publiques » a noté le Président Sall.
Il insiste sur  l’application intégrale du programme de dématérialisation des procédures et formalités administratives.  Et d’ajouter, « nous serons au rendez-vous de 2035 en marchant au rythme du fast track. Parce que rien ne peut attendre. Tout est urgent et prioritaire ». Avant de conclure : « Il nous faut rompre avec la routine bureaucratique pour une action publique plus diligente et plus efficace ».

MACKY SNOBE  ABDOUL MBAYE : « Il  doit  être aveugle »

Le  Chef  de  l’Etat  Macky  Sall  n’a  pas  jugé  nécessaire  de  répondre  à  son  ancien  Premier  ministre  Abdoul  Mbaye.  Interpellé sur  la  sortie  de  ce  dernier  qui a affirmé  que  l’année  2020  sera  une  année  de  tension  parce que,  le  Chef  de  l’Etat  n’a pas  une vision, Le  Président  Sall dégage  en  touche.

«  Je  ne verse  vraiment  pas  dans  la  polémique.  Pour  quelqu’un  qui  a  porté  votre  vision et  la  vanté  partout  cela  ne  peut  poser  problème.  Si  il  ( NDLR : Abdoul  Mbaye)  dit  que  je  n’est  pas  de  vison,  c’est  qu’il  doit  être  aveugle  entre  temps » a répondu  Macky à  notre  consœur Maimouna  Ndour Faye.

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : Macky  déterminé à combattre le fléau
La  condition  de  femme,  de  la  famille  et  de  l’enfant  va  être  améliorée.  Cet  aspect  est  revenu  dans  le  discours  du  Chef  de l’Etat qui  s’est  adressé  à  la nation en cette fin  d’année 2019. « La protection de la condition féminine et de l’enfance reste un défi de notre temps »  a dit  le  Chef  de  l’Etat.

Mieux,  Macky  Sall compte  mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, et mieux protéger l’enfance. « Les femmes, les filles, sont nos mères, nos épouses, nos enfants. Elles constituent l’autre moitié sans laquelle notre tissu social est incomplet et méconnaissable. Dès lors, violenter une femme, violenter un enfant, c’est froisser et abîmer notre tissu social » a dit  le Président Sall.

Il notifie que  l’Assemblée nationale, a adopté à l’unanimité, un projet de loi qui criminalise désormais les actes de viol et de pédophilie. Ainsi, les peines applicables à ces actes ont été considérablement alourdies, sans possibilité de sursis. Il affirme  en  outre  être tout autant déterminé à poursuivre la lutte contre le phénomène des enfants de la rue et leur maltraitance.

MARCHE VERS L’EMERGENCE : Macky veut appuyer sur l’accélérateur

« L’histoire commande d’atteindre l’objectif d’émergence à l’horizon 2035, pour nous libérer, par le travail, des avatars de la pauvreté et du sous-développement » notifie Macky Sall.

Qui ajoute que « les fondamentaux de notre économie restent solides, avec une inflation maîtrisée, un endettement prudent et productif, la réduction constante du déficit budgétaire, de 6,7% en 2011, à 3,7% en 2019, et un taux de croissance encore supérieur à 6% cette année ».

Il mentionne qu’il faut aller de l’avant et plus vite, car « pour les peuples qui marchent à l’appel de leur destin, le progrès se mesure par leur capacité de presser le pas pour mieux répondre au commandement de l’histoire ».