film-Contes et complaintes des relogés de la langue de barbarie

Difficile d’accès, des  salles de classes sans tables bancs encore moins de matériels didactiques.Une insécurité galopante, une canalisation source de problème  , un défaut d’éclairage publique  et une absence totale de structures de santé dans ce site qui polarise aujourd’hui 580 âmes.

Situé à 12 km de la commune de St louis, Diougop dans la commune de Gandon est un site de recensement des déplacées de la langue de barbarie.Ici, il est difficile de trouver le mot juste pour résumer l’ensemble des maux soulevés par les populations .

Suivez le film réalisé par votre site lavalleeinfo