500 femmes et adolescentes meurent de complication liées….

Triste. Les femmes et les adolescentes dans les régions en situation de crise sont les exposées. En effet, selon l’assistant au représentant pays de l’UNFPA Sénégal. « Chaque jour dans le monde près de 500 femmes et adolescentes meurent de complications liées à leur grossesse ou à leur accouchement dans des situations d’urgence ou dans des États fragiles ».

Car n’ayant pas accès aux besoins primaires : accès à la nourriture, à l’eau, à l’assainissement, à l’hygiène et à un abri.

Des propos tenus cours d’un atelier à l’intention des journalistes en santé population et développement sur la santé de la reproduction en situation d’urgence qui sera suivi d’une visite de terrain