29 septembre 2022

La coordination démocratique des enseignants et des formateurs (CDEFS) s’offusquent contre les lenteurs administratives.

La CDEFS  n’est toujours pas satisfait du  traitement de ses revendications syndicales. Selon Demba Diop coordonnateur national dudit syndicat, les enseignants sont dans des difficultés à cause des lenteurs administratives et il ne comprend pas le mutisme du G6.

La CDEFS n’est pas membre  du G6 mais nous sommes des enseignants et nous avons notre mot a dire , a fait savoir d’emblée Demba Diop. Le coordonnateur du CDEFS estime que le G6 doit revoir la position et  qu’il se concerte  avec les autres syndicats avant d’aller sur la table des négociations . Pour lui  le G6 ne maitrise pas leurs revendications  et il ne peut pas décider pour tous les enseignants. L’Etat a voulu  neutraliser les enseignants mais il est sur le point de réussir cette opération ajoute Demba Diop.  Il estime que les choses n’avancent pas  car  jusqu’a présent les lenteurs administratives, les actes d’avancement trainent toujours et aucun changement n’est note.

Le CDEFS pense que même si le président a l’intention de ne pas augmenter les salaires des travailleurs, il devrait se garder  de le dire publiquement.  Le CDEFS  est aussi  contre l’augmentation de 3000 FCA où 6000 FCA. Demba Diop  pense qu’il faudrait plutôt régler le problème des enseignants en pensant a la gestion de leur carrière .

Le coordonnateur du CDEF était le parrain de la journée de l’excellence organisée par Le mouvement « Seytou Bambey »  où  les 22 meilleurs élèves de la commune et leurs enseignants ont été primés.

 

Pape Mbaye Diao