Diourbel:l’oignon et la pomme de terre connaissent une hausse à quelques jours de la korité

La cherté du prix des oignons et des pommes de terre  inquiètent les ménagères à quelque encablure de la korité. Il faut débourser 300FCA pour avoir un kilogramme d’oignon et 450 FCFA pour les pommes de terre. Toutefois, ces ménagères espèrent une diminution de ces prix d’ici la korité

 

Malgré  les assurances du ministre du commerce contre la flambée des prix à l’approche de la fête de korité, au marché Ndoumbé  Diop de Diourbel, la cherté du prix de l’oignons et des pommes de terres inquiètent les ménagères .

Fatou Ndiaye panier à la main, trouvée devant un tablier entrain de marchander affirme que l’oignon et les pommes de terre sont trop chère dans le marché « Pour avoir un kilogramme d’oignon il faut 300 FCFA .Les pommes de terres c’est 450 FCFA .Ce qui est difficile pour nous  puis que des fois les moyen font défaut »Même son de cloche chez Amy Séne qui espère tout de même une diminution du prix de ces produits d’ici la fête « les pommes de terres sont pour le moment trop chère pour le moment .

Les mois passés, le kilogramme coutait moins de 400 FCFA .Mais nous espérons voir plus d’oignons et pommes de terres dans le marché comme ça les prix vont diminuer »

Moussa Seck commerçant explique l’augmentation de ces prix « Nous achetons les produits au minimum 200 FCA le kilogramme plus le transport .Dans ces circonstances on est obligé d’augmenter les prix pour avoir des bénéfices. Mais les prix, qu’on a, fixé sont raisonnables ».

El hadji Ndiaye lui pense que les prix sont meilleurs que ceux de l’année dernière « l’année passée j’ai vendu le kilogramme d’oignon à 400 FCFA. Les pommes de terres le prix avait grimpé jusqu’ à 500 FCFA voir 600 FCFA et pour cette année il y’ a une légère diminution et je ne pense pas qu’il aura une augmentation car il y’a assez de stock d’oignons dans le marché mais pour ce qui est des pommes de terres on risque d’avoir de pénurie mais espère que d’ici quelques jours, il aura plus de pommes de terres ».

Pape Mbaye Diao