27 septembre 2022

Vidéo- ET DE 2 POUR MAHAMMED BOUN ABDALLAH DIONNE

Après un quinquennat à la tête du gouvernement ,Mahammed Boun Abdallah DIONNE vient d’être reconduit.C’est sans surprise même si certains observateurs le voyaient au perchoir de l’assemblée nationale en remplacement de Moustapha NIASSE.Il est même renforcé secrétaire général de la présidence en remplacement de Jean Maxime Simon NDIAYE.A la lecture du communiqué du président de la république ce vendredi par ce dernier ,juste après la démission du PM, on pouvait sans risque de se tromper, affirmer que l’ancien premier ministre succédera à sa propre personne ,pour combien de temps encore , on ne saurait le dire, à cause du cumul de poste .

Le président de la république semble satisfait du travail accompli et du taux d’exécution de certains chantiers du plan Sénégal émergent(PSE) , sous la houlette de DIONNE ,le communiqué en dit long.

L’autre facteur déterminant est le manque d’ambition politique du premier ministre qui n’a jamais affiché un quelconque signe d’appétit qui engendrerait une éventuelle dualité au sommet.

Cependant ,un Premier  Ministre ,doublé de Secrétaire général de la présidence est un fait inédit au Sénégal qui cache  un calcul politique qui mène à la suppression du poste de premier ministre; cet état de fait va également permettre de mieux rapprocher le premier ministre du président de  la république pour plus d’efficacité dans l’exécution des tâches administratives.

L’actuel premier ministre ne va sûrement pas mettre du temps pour s’atteler au travail , parce qu’instruit par le président de la république, et engager son gouvernement à oeuvrer à la bonne exécution de certains chantiers qui tiennent à coeurle chef de l’Etat Macky SALL.Ce dernier a placé ce quinquennat sous le sceau de la de la jeunesse à la quelle il a promis 1000000 d’emplois ,de la femme qu’il veut réhabiliter et promouvoir sans oublier l’habitat social avec une promesse de 100000 logements par an , mais aussi et surtout l’amélioration cadre de vie des sénégalais.

Le premier ministre sexagénaire a 60 mois pour concrétiser la vision du chef de l’Etat Macky SALL réélu avec 58,26 pour cent à l’issue du scrutin du 26 février dernier