29 septembre 2022

Le triomphe du vote utile


Il y a des défaites qui ne porteront pas la mémoire du peuple parce
qu’elles n’ont pas pu épouser les couleurs du présent et su allumer les
étincelles de l’avenir. Comme le triste communiqué des naufragés du
scrutin du 24 février rejetant le verdict provisoire issu de procès-
verbaux signés pourtant par leurs représentants dans les bureaux de
vote. Par contre, certaines défaites portent la splendeur du courage, de
l’honnêteté et, en démocratie, du respect et de l’estime de l’adversaire
triomphant.
Ce sont ces flammes qui auront manqué aux adversaires du Président
Macky Sall, eux qui ont toujours été dans la sous-estimation et la
mésestimation. Aujourd’hui comme hier. Exaltations des fanges
sordides de l’ethnicité, du régionalisme et d’un nationalisme suranné.
Concert d’injures et d’accusations qui font honte à la jungle.
Polémiques gonflées heurtant les bonnes âmes sensibles. Déni
systématique, presque systémique, de la réalité. Enfumages et
manipulations en plein régime. Suspicions traumatiques. Recours et
secours aux faxe news parfois ridicules.
Ce que confirment et sanctionnent aujourd’hui les résultats provisoires
de la Commission nationale de recensement qui donnent le Président
Macky Sall vainqueur au 1 er tour avec 58,27%, c’est la mise sur le
bûcher électoral, des assourdissants vuvuzelas des contributeurs-
politiciens. Aujourd’hui au feu, les vacarmes des naufragés du
parrainage ! Les tohu-bohus d’un néophyte politique porté par
quelques abonnés des réseaux sociaux ! Les charivaris d’un futur
retraité politique qui ne souvient des Sénégalais que lors d’un enjeu
électoral ! Les tintamarres d’un candidat par procuration ! Les
escobarderies d’un prétendant qui a eu le mérite de nous dilater la rate
!

Par Soro DIOP