«Guerre » contre la coronavirus: Quand l’acte vaut mille paroles

Le Président de la République, ainsi que l’a révélé le quotidien L’Observateur dans sa parution, hier, 26 mars 2020, ne semble pas satisfait des quelque 641 millions de francs CFA représentant la contribution du secteur privé pour le financement du Fonds de lutte contre le Coronavirus (Force Covid-19, alors qu’il est prévu de 1000 milliards FCFA pour faire face aux conséquences de la pandémie qui secoue le monde.

Pourtant, la courroux présidentielle, du reste légitime, au regard des enjeux énormes auxquels le peuple sénégalais fait face, ne vise pas certainement ceux qui, il faut le reconnaître, dans le secteur privé, ont fait preuve d’un grand sacrifice, d’un élan de solidarité et de générosité.

Sous ce rapport, c’est justice que de relever pour le saluer les actions de certaines entreprises privées qui se sont montré exemplaires, à l’image du Groupe Kirène. Cette entreprise privée, déjà fort engagée dans la responsabilité sociétales, a cassé sa tirelire pour une enveloppe de 200 millions de francs CFA en guise de participation et de soutien au Fonds «FORCE-COVID-19 », mis en place récemment par le Président de la République Macky Sall.

Cela sans compter sa mobilisation en distributions gratuites de bouteilles d’eau et de lait dans un contexte où l’hygiène est devenue centrale pour venir à bout du malicieux virus qui ébranle l’équilibre du monde. Comme quoi, en ces circonstances qui interpellent le sens civique et l’élan patriotique dans notre commune volonté de vivre en commun et mieux, tel acte vaut mieux que mille paroles.

Il faut aussi saluer et magnifier la posture d’autres entités privées qui se sont signalées. Sans prétendre être exhaustif, on peut relever l’exemple de CORIS BANK (50 millions), de la BNDE (100 millions), et la participation en termes de sensibilisation dans le monde de la culture, les institutions de la République comme l’Assemblée nationale et le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (chacune à raison de 50 millions).

C’est dire donc que ces exemples doivent essaimer à un moment crucial où c’est l’avenir de la nation qui se joue si bien que l’Etat a fait, lors du dernier Conseil des Ministres, un effort encore supplémentaire en mobilisant 69 milliards de francs CFA pour l’appui alimentaire d’urgence aux populations davantage vulnérabilisées par le COVID-19

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*