Négociations entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants: Le Statuquo

Les discussions entre les syndicats d’enseignants et le gouvernement représenté par le ministre de l’éducation nationale  Mamadou Talla , le ministre du travail Samba SY,Mariama Sarr de la fonction publique , cheikh kanté en charge du Pse par ailleurs médiateur entre le gouvernement et les enseignants, appuyés par Innocence Ntap Ndiaye présidente du haut conseil du dialogue social, Cheikh Mbow de la Cosydep et les représentants des associations des parents d’élèves  , n’ a rien donné de concret même  si le gouvernement affiche un optimisme .

Les syndicats d’enseignants regroupés dans le G7 regrettent que pendant 5 tours d’horloge de discussions que le gouvernement marque toujours le pas . Les camarades de Saourou Sène  et d’ Abdoulaye Ndoye disent restés sur leur faim et sur 6 points de revendications le gouvernement fait dans le dilatoire .

  • Sur le système de rémunération où les enseignants exigeaient une équité , les représentants du gouvernement disent avoir fait des propositions qu’ils ont remises au au chef de l’Etat qui tarde à le matérialiser.
  • Sur La proposition de l’administration scolaire et la formation des administrateurs et leur professionnalisation rien n’est encore fait .
  • Sur la mise en solde des 10000 enseignants, beaucoup reste à faire .
  • Selon toujours Saourou Sène l’ apurement des prêts DMC tarde également à se réaliser ,plus de 3.500.000.000 de francs cfa restent à être versés.
  • Le reversement des maîtres d’éducation physique et sportive dans le corps des professeurs et les ZAC promises aux aux enseignants sont autant de revendications qui n’arrivent à être satisfaites.
  • Les syndicats du G 7 pensent au regard de la  rencontre d’aujourd’hui qui a accouché d’une souris,  le gouvernement n’a pas la volonté de vouloir satisfaire leurs revendications . Saourou Sène et Abdoulaye Ndoye respectivement secrétaire général du Saems/Cusems et du Cusems , membres du G 7 promettent de rendre compte à la base pour voir quelle stratégie adopter , s’il faut poursuivre la grève et autres manifestations après la marche de vendredi dernier.
  • Du côté du Gouvernement, l’espoir est toujours permis , pour une année scolaire apaisée et Cheikh Kanté promet que d’autres rencontres avec les syndicats vont être convoquées .

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*