NDOULOUMVERT, une initiative communautaire pour le reverdissement des terroirs

  

Lancé le 12 septembre 2018, le projet NdouloumVert est une initiative communautaire portée par l’association pour le développement de Ndouloumadji Dembé, village situé au cœur du sahel sénégalais. Ce projet constitue une réaction locale  à  la dégradation accélérée de  environnement, aux incidences négatives des effets des changements climatiques, ( vagues de chaleur instances…),  à l’échec répétitif des campagnes de reboisement  dû notamment à une absence d’un système de suivi, à l’insalubrité dans le village….

Principalement, les activités du projet seront axées sur le reboisement,  la gestion des déchets, la lutte contre les ravins et l’éducation environnementale à l’échelle locale. Dans sa premièrement phase, NdouloumVert s’étalera sur  cinq (5) ans et ambitionne de planter  20 milles arbres le long des grandes  artères, des lieux publics et dans les concessions afin d’atténuer les effets liés au changement climatique.

Le projet fait de la participation volontaire et de l’innovation son principal levier d’action pour atteindre son objectif à travers  une forte implication citoyenne des jeunes et des  femmes.

Les échecs répétitifs des précédentes campagnes de reboisement dus essentiellement à l’absence d’un système durable de suivi ont amené les promoteurs du projet NdouloumVert à mettre en place la formule de parrainage des arbres. Cette formule d’engagement éco-citoyen permet à chaque membre de parrainer un arbre à travers l’achat d’un grillage de protection et d’une cotisation mensuelle de mille francs (1000 FCFA). Ce versement mensuel ajouté au coût du grillage qui est de 1000 FCFA donne une participation financière annuelle de 13 mille francs par parrain.

Cet argent est destiné à la prise en charge de l’arbre et à la motivation de l’agent vert chargé du suivi (arrosage et sécurisation).

La forte adhésion et appropriation communautaire dont bénéficie initiative ainsi que la parfaite collaboration avec le comité de gestion de l’association des usagers du forage de Ndouloumadji (ASUFOR) permettent la disponibilité de l’eau pour l’arrosage des plantes. De 50 parrains lors de la première année, nous sommes, aujourd’hui passés à 103. Il est utile et heureux de noter que le parrainage concerne aussi bien les populations locales que la diaspora ainsi que d’autres amoureux de la nature qui contribuent à l’animation de débats et de conférences sur des thématiques environnementales à travers une plateforme (WhatsApp) qui mobilise plus de 230 participants.

D’autres programmes accompagnent l’exécution du projet NdouloumVert notamment le programme Galle-Verte (maison-verte) qui met en concurrence positive les habitants du village, le programme « Ngannden leɗɗe men » (connaissons nos arbres) qui permet aux jeunes de mieux connaître la biodiversité végétale de la localité ainsi que les vertus thérapeutiques associées à chaque plante. Nous sommes convaincus que l’engagement éco-citoyen passe d’abord par la connaissance du rôle et de l’importance de l’arbre.

Quels sont nos objectifs durant les 5 prochaines  années :

  • Reboiser 20 000 arbres
  • Construction d’une décharge d’ordure
  • Création de plus de 20 emplois verts
  • Mise en place d’une pépinière villageoise
  • Mise en place de zones de restauration de la biodiversité (plantation d’arbres disparus)
  • Aménagement d’un bassin de rétention
  • Lutte contre le ravinement (gabions, plants anti érosifs)
  • Elaboration d’un document pour la phase 2 du projet

Quelques réalisations phares du projet :

  • Nettoiement de lieux publics (cimetière, poste de santé, marché, artères principales, et…)
  • Reboisement de 153 arbres parrainés sur une longueur de 900 m sur l’artère principale du village
  • Reboisement de 500 arbres dans les maisons (ombragers et fruitiers)
  • Tenue de réunion de sensibilisation dans les quartiers
  • Recrutement de trois agents verts
  • Mise en place d’une plateforme WhatsApp : thème sur la santé, l’agriculture durable, la gestion des déchets,
  • Vente de cartes vertes
  • Mise en place de challenge maison la plus verte (galle haako niebé)
  • Ateliers techniques de travail avec la Direction régionale établissements classées de Matam (DREEC) et l’inspection régionale des eaux et forêts (IREF).
  • Rédaction d’un document du projet
  • La construction de bancs publics à base de déchets plastiques. Une innovation de la cellule de Bambèye de l’amicale des Elèves et Etudiants Ressortissants de Ndouloumadji Dembé (AEERND)
  • Grande collaboration et échanges de bonnes pratiques avec d’autres initiatives locales (Eco-espaces verts entres autres).

Au-delà de l’engagement éco-citoyen fort appréciable de la communauté locale de Ndouloumadji Dembé, l’atteinte de ces objectifs passera nécessairement par l’appui et l’accompagnement des services techniques et financiers du secteur de l’environnement et de l’Etat du Sénégal qui vient de mettre en orbite l’agence nationale de la reforestation et ainsi que son programme le PSE-Vert.

Nous tenons particulièrement à féliciter l’artiste planétaire Baba MAAL suite à sa nomination comme ambassadeur par la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification (UNCCD) en reconnaissance de son combat au quotidien en faveur de l’environnement et somme disposés à collaborer pour ensemble, gagner le combat contre la désertification.

Dental Ndouloumadji Dembé

Projet NdouloumVert

Email : ndouloumvert@gmail.com

Page Facebook du projet : https://www.facebook.com/NdouloumVert/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *